Équipe de Recherche sur le Travail et la Santé Mentale » 2014-2015: Work, family and mental health: a gender-based comparative study
1 514-343-6111 p 3686      Français
English

Les problèmes de santé mentale reliés à la détresse psychologique, la dépression et l’épuisement professionnel ont pris des proportions importantes dans la main d’œuvre. Les études épidémiologiques suggèrent que plus de femmes que d’hommes sont affectées par ces problèmes. Cependant, la littérature n’offre pas d’explication définitive de cette divergence hommes/femmes. Ce projet de recherche tentera de 1) expliquer comment les différences entre les hommes et les femmes se produisent lorsque l’interface travail-famille fonctionne comme déterminant de la santé mentale, et 2) d’examiner l’impact du contexte organisationnel, particulièrement les politiques destinées à équilibrer les responsabilités travail-famille. Ce projet de recherche propose d’analyser 1) comment les différences hommes/femmes associées avec le travail et la famille affecte la santé mentale; 2) comment les hommes et les femmes expérimentent les stresseurs du lieu de travail et de la famille; 3) comment les spécificités reliés au genre caractérisent l’ensemble du processus de stress, particulièrement ceux qui émanent de l’équilibre travail/famille; 4) comment la détresse psychologique, la dépression, et l’épuisement associés à l’ensemble du processus de stress varient entre les hommes et les femmes; et 5) quels effets les politiques des entreprises destinées à faciliter l’équilibre des responsabilités travail/famille ont sur la santé mentale selon le genre. Les données de l’étude SALVEO conduite par l’Équipe de Recherche sur le Travail et la Santé Mentale (ERTSM) proviennent d’un échantillon de 2162 travailleurs (49% de femmes) employés dans 63 entreprises du Québec. L’application de modèles de régression multiniveaux et de modèles de causalité multiniveaux permettront d’évaluer les différences hommes-femmes. Les résultats anticipés de cette étude devraient apporter des connaissances sur l’étiologie sociale des problèmes de santé mentale chez les hommes et les femmes et éventuellement permettront de définir les politiques des entreprises qui prennent en compte les circonstances et les besoins spécifiques des travailleurs.

Chercheur principal : Alain Marchand, Ph D., École de Relations Industrielles de l’Université de Montréal (UdeM).

Projet subventionné par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).